you're reading...
Galeries

Doux clichés

imagesLa B-Gallery, qui, comme son nom ne l’indique pas, est une plateforme artistique contemporaine de la ville de Bruxelles, déploie une courbe gracieuse dans la galerie Bortier de la rue Saint Jean, au centre ville. Dédiée à la jeune création contemporaine, son objectif est d’offrir un tremplin aux jeunes artistes-plasticiens de moins de 10 ans de carrière artistique et de leur permettre d’organiser une exposition personnelle d’une durée de 3 semaines. Cet été, c’est Thierry Vandenbossche, initiateur de Outlandish, une plateforme pour jeunes photographes, qui commissionne et donne à voir des clichés qu’il a sélectionnés dans les books de différents artistes de son réseau.

Sur le thème de la vérité toute simple, de la vie quotidienne, les photos grand format sont présentées sur des caissons lumineux, visibles de l’extérieur de la galerie. Pas d’effet Photoshop, mais la capture de petits riens pleins de poésie et de charme. Une silhouette, un objet, un matelas roulé, quelques végétaux… Ainsi, l’architecture de fils tendus et de pissenlits de Elspeth Diederix, qui pourrait disparaître au moindre coup de vent ; le geste d’une main jetant une feuille blanche, de Jan Von Holleben, ou les autoportraits en mouvement, plein de peps et ultra modernes, de la jeune américaine Dana Goldstein. Sarah Claes, Pierre Debroux, Jonathan Jacques et Bernard Kleinheisterkamp jouent aussi avec brio sur le thème de la simplicité.

L’ensemble, cohérent et intelligent, démontre que la photographie peut-être un instant de poésie. Et ce le coup d’œil de 8 jeunes photographes belges et étrangers qui nous le rappelle. Petit détour par la rue Saint Jean obligatoire.

  • Nitty  Gritty Remixed
  • B-Gallery
  • Bruxelles

Paru en août 2013 dans L’Echo

À propos de Muriel de Crayencour

On écrit bien sur ce qu’on aime. J’ai beaucoup visité de musées et d’expositions depuis toujours et ai une formation d’artiste. J’aime aller admirer des œuvres. Chaque œuvre d’un bon artiste ouvre sur notre humanité, notre universalité. Cela me touche à chaque fois. Plus j'en découvre, plus mon appétit pour l’art augmente. C’est comme une gourmandise qui ne finit pas. C’est passionnant de se rendre compte que l’œil s’éduque, comme la voix, l’oreille ou le palais. Plus je vois des choses, plus je comprends l’art. Et plus je vois de l’art, plus je comprends l’humain. Muriel de Crayencour a rédigé des chroniques sur les arts visuels durant 5 ans pour L'Echo (www.lecho.be). Elle est actuellement journaliste culture pour M Belgique.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :