you're reading...
Expos, Lieux d'Art

1 + 1 = 2

Rosemarie Trockel

url-1Flagrant Delight est la première exposition en Belgique de l’artiste allemande Rosemarie Trockel, née en 1957, formée comme enseignante, puis en art et design à Cologne. Sa rencontre aux Etats-Unis avec des artistes comme Barbara Kruger, Cindy Sherman… ouvre sa voie de création.

Rosemarie Trockel est considérée comme une des artistes majeures de notre temps. Par une approche subjective des thèmes de l’art et de l’actualité, elle propose, depuis le début des années 80 une alternative au formalisme rigide, à la symbolique publicitaire insipide et à la peinture expressive. Intrigantes propositions, protéiformes, sur deux étages du Wiels. On pointe les tableaux réalisés avec des morceaux de tissus, de tricot : réinvention des compositions abstraites modernistes, avec des éléments du quotidien. On pointe aussi les successions de plaques de cuissons présentées à la verticale, comme des œuvres abstraites, mais qui chauffent ! Remarquable série de céramiques : amas désordonnés, semblables à des viscères ou des chairs blessées, joliment vernissées : l’esthétique du rendu se cogne à la forme plutôt angoissante. Et on ne manque sous aucun prétexte la série de collages bi et tri-dimensionnels, dans leur cadre de bois, mêlant photos, objets trouvés, découpages, dessins, tissus : un univers à la fois dur et hypnotisant, non dénué d’humour, sarcastique, s’y dévoile… Ou bien s’y cache, tant chaque proposition s’offre comme une énigme puissante. L’exposition rassemble plus de 100 oeuvres et offre un aperçu passionnant de toutes les facettes du travail de Trockel depuis les années 80 jusqu’à aujourd’hui, y compris certaines œuvres conçues pour l’occasion. C’est ultra actuel, ultra féminin, puissant.

Daan van Golden

imagesSur un étage, beau regard offert sur l’oeuvre de l’artiste néerlandais Daan van Golden – né en 1936, du début des années 60 à nos jours.

Le travail de van Golden peut être rapproché de divers courants artistiques : la peinture abstraite, le Pop art, le mouvement postmoderne ou l’art d’appropriation, pourtant il ne doit pas être interprété comme ayant appartenu à ces mouvements. Au travers de quelques grandes toiles et quelques séries de photos, on découvre la propension de van Golden à disserter sur le quotidien. Ce grand voyageur glane ici et là, loin et près, de quoi nourrir son œuvre. Le mouvement se fait de la photo à la peinture. Van Golden attrape une image, un détail, un cliché de son environnement le plus banal qu’il soit, puis le décline. Ainsi, de grandes toiles très esthétiques reprennent le motif agrandi d’une nappe imprimée de petites fleurs. Ainsi, dans la série des abstractions géométriques, qui semblent des mouchoirs à carreaux, il répète comme des mantras  ce que son œil voit, en une suite méditative. Plus loin, une émouvante série de photos rassemble les clichés que l’artiste a pris de sa fille, de sa naissance à ses 18 ans : déclinaison du quotidien, toujours. Mais encore : les silhouettes d’œuvres d’art (Giacometti, …) sont déclinées en aplats sur fond blanc. Le sujet de départ n’a plus d’importance. Ce qui l’est, c’est la tension entre pleins et vides, couleur et blanc de la toile. L’artiste nous fait ainsi percevoir l’extraordinaire dans l’ordinaire.

  • Wiels, Centre d’Art Contemporain
  • Bruxelles
  • Paru en 2012 dans L’Echo

À propos de Muriel de Crayencour

On écrit bien sur ce qu’on aime. J’ai beaucoup visité de musées et d’expositions depuis toujours et ai une formation d’artiste. J’aime aller admirer des œuvres. Chaque œuvre d’un bon artiste ouvre sur notre humanité, notre universalité. Cela me touche à chaque fois. Plus j'en découvre, plus mon appétit pour l’art augmente. C’est comme une gourmandise qui ne finit pas. C’est passionnant de se rendre compte que l’œil s’éduque, comme la voix, l’oreille ou le palais. Plus je vois des choses, plus je comprends l’art. Et plus je vois de l’art, plus je comprends l’humain. Muriel de Crayencour a rédigé des chroniques sur les arts visuels durant 5 ans pour L'Echo (www.lecho.be). Elle est actuellement journaliste culture pour M Belgique.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :