you're reading...
Expos, Lieux d'Art

La collection Cera s’installe au M

Au M de Leuven s’ouvre une exposition qui inaugure un accord de collaboration entre la coopérative financière Cera et le département art contemporain du musée. Une belle association dont le point central est la collection d’œuvres d’artistes belges contemporains, constituée par la Cera.

Gert_Robijns_The_Olympics_1_tcm40-54681Cera est née en 1892. Jusqu’en 1998, c’est une banque coopérative. Lors de la formation du groupe banque-assurance KBC/CBC, cette activité bancaire a été intégrée au groupe. Cera devient alors un holding financier sous forme de coopérative, qui contrôle 30% du capital du groupe KBC. Les revenus de son capital sont utilisés dans des projets sociétaux soutenant des centaines de projets sociaux en Belgique et, à une échelle plus réduite, à l’étranger, avec un leitmotiv : du mécénat coopératif avec une plus-value sociale.  Les projets retenus doivent répondre à des besoins sociaux réels et déboucher à terme sur des effets durables pour la société et pour les sociétaires en particulier. Ils se déploient dans les domaines suivants: Agriculture, horticulture et vie rurale; Art et culture; Centre d’expertise Cera pour l’entreprenariat; Médico-Social; Pauvreté et exclusion sociale, Initiatives locales en matière d’enseignement et, enfin, la banque et les assurances solidaires dans le Tiers-Monde via BRS.

La contribution sociétale de Cera repose sur une participation active de ses sociétaires, qui sont représentés dans les organes de consultation ou de décision.

Paul Tanghe, aujourd’hui administrateur délégué honoraire du holding Cera, a été responsable de l’achat d’oeuvres d’art à partir de 1998. Jusqu’en 2008, la collection s’élargit. On y privilégie les artistes belges :  jeunes ainsi que les artistes confirmés qui manquent de visibilité.

En quoi consiste cet accord de collaboration ?

Eva Wittocx, responsable du département d’art contemporain au musée M :

Il s’agit d’une collection de près de 500 œuvres, du début des années 50 à aujourd’hui. Nous allons la gérer, c’est-à-dire, l’exposer, mais aussi répondre à des demandes de prêt, organiser le transport, l’assurance pour ces prêts et faire de la recherche scientifique autour des artistes.

Il faut savoir que M n’a pas de collection permanente d’art contemporain. Cette collaboration est une possibilité intéressante pour nous de montrer de l’art belge. Par exemple au niveau des expositions temporaires, dans lesquelles nous allons pouvoir intégrer des œuvres de la collection Cera

Matthieu Vanhove, directeur chez Cera :

Nous possédons plusieurs œuvres de chaque artiste. L’objectif de la collection a toujours été d’offrir un soutien aux artistes. Ce n’est absolument pas de la spéculation. Donc, nous avons acheté plusieurs pièces de plusieurs époques pour chaque artiste, que ce soit une œuvre monumentale, parfois un livre d’artiste….

Comment fonctionnait cette collection avant qu’elle n’arrive au M ?

Matthieu Vanhove :

Nous avions une toute petite équipe. Mais nous avons compris que nous n’avions ni le réseau ni l’expertise pour valoriser cette collection de manière structurée, explicite et intégrée. Nous avions déjà collaboré avec le M, on se connait. C’était donc le partenaire logique.

Et à partir d’aujourd’hui ?

Eva Wittocx :

Chaque année, nous organiserons minimum une exposition pour mettre en lumière la collection. On le faisait déjà avant de manière ponctuelle.

 Matthieur Vanhove :

Nous financons une personne à mi-temps au musée, qui est chargée d’exploiter, valoriser la collection en interne et en externe, de faire des liens.

Eva Wittocx :

Le premier accrochage est centré sur l’artiste Guy Mees, avec quelques pièces d’artistes qui lui sont contemporains ou dont l’œuvre dialogue avec le sien. Guy Mees (1935-2003) est un artiste de Malines qui, à la fin des années 50, renonce à un style symboliste noir et lourd, pour aborder le minimal-art. L’exposition durera 3 mois, comme les autres expositions au musée. Plus tard, nous inviterons des commissaires extérieurs, qui proposeront un autre regard.

 Matthieu Vanhove :

Cera est une coopérative financière avec plus de 420.000 sociètaires. Il est important de leur donner à voir les investissements, dont celui de cette collection. Les sociètaires seront invités à des visites, des conférences, des concours…

La collection va t-elle encore évoluer ?

 Matthieu Vanhove :

Nous ne faisons pas d’achat depuis 2008. Nous attendons que la crise passe.

Existe t il des collaborations telle que la vôtre ailleurs ?

Matthieu Vanhove :

Elles existent de manière ponctuelle, comme, par exemple, lors de l’exposition de la collection Belfius au Muzee, à Ostende ; mais pas de manière structurelle. Nous avons signé pour 3 ans, mais il est évident que cette collaboration est faite pour durer.

Et le sponsoring ?

Matthieu Vanhove :

On ne fait pas de sponsoring commercial, puisque nous n’avons rien à vendre. Mais il est vrai que nous sommes partenaire du musée M depuis son ouverture.

Comment a démarré cette collaboration ?

Eva Wittocx :

C’est la suite logique de nos collaborations ponctuelles. Souvent les banques qui ont des collections ne montrent que leurs pièces stars. La philosophie de Cera est d’aider les artistes belges, qui souvent manquent de visibilité. Cette philosophie nous convient. Nous allons montrer toutes les œuvres, faire un travail en profondeur, travailler d’une autre manière, plus intéressante. L’idée étant de rendre la collection visible et de créer des animations autour de celle-ci.

Vos précédentes collaborations ?

Matthieu Vanhove :

Entre autres, Eva fait partie de notre jury pour la sélection des artistes auxquels nous donnons une bourse, dans le cadre de « partners in Art ». Nous avons déjà distribué 20 bourses sur 5 années, qui permettent aux artistes de développer un projet sur trois ans.

D’autres collaborations ?

Matthieu Vanhove :

M va utiliser le réseau d’associations à caractère social avec lequel Cera travaille pour ses autres investissements sociétaux, pour emmener vers le musée une population qui n’a pas habituellement accès à ce type de culture. Il y a déjà un projet exposé dans le hall du musée, avec une série de portarits de Louvanistes, sur le thème de l’adoption.

Votre artiste préféré dans la collection ?

Eva Wittocx :

Jan Vercruysse, mais aussi Walter Swennen, cet artiste bruxellois qui peint des toiles très colorées entre abstraction et réalisme (3 toiles à voir dans l’exposition actuelle) et Joëlle Tuerlinckx, à voir actuellement au Wiels (entre autres avec des oeuvres de la collection Cera).

Matthieu Vanhove :

Je suis un homme simple, j’aime les choses simples, comme le minimalisme de Walter Leblanc et Dan Van Severen !

Une conclusion ?

 Matthieu Vanhove :

Il s’agit vraiment d’un échange de bons procédés. On se comprend et on s’entend bien. Nous allons nous renforcer mutuellement.

 

 

À propos de Muriel de Crayencour

On écrit bien sur ce qu’on aime. J’ai beaucoup visité de musées et d’expositions depuis toujours et ai une formation d’artiste. J’aime aller admirer des œuvres. Chaque œuvre d’un bon artiste ouvre sur notre humanité, notre universalité. Cela me touche à chaque fois. Plus j'en découvre, plus mon appétit pour l’art augmente. C’est comme une gourmandise qui ne finit pas. C’est passionnant de se rendre compte que l’œil s’éduque, comme la voix, l’oreille ou le palais. Plus je vois des choses, plus je comprends l’art. Et plus je vois de l’art, plus je comprends l’humain. Muriel de Crayencour a rédigé des chroniques sur les arts visuels durant 5 ans pour L'Echo (www.lecho.be). Elle est actuellement journaliste culture pour M Belgique.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :